Eleve en pleine écriture et aide aux devoirs

Parce que l’on n’écrit pas de la même manière que l’on parle, l’écriture est comme une nouvelle langue. Écrire, c’est dire sans parler, c’est rendre visible sa pensée.

L‘écriture est semblable à une trace de pas laissée sur son passage, un témoignage de notre présence. L’écriture vient révéler ce qui est au plus profond de nous, soulignant l’intimité de notre pensée.

Avec l’écriture on se dévoile, on dépose un peu de soi sur le papier. L’écriture est comme une image de nous-même, un vague reflet sur l’eau que l’autre peut contempler.

Il est aussi une contrainte d’écrire. Limitée par les bordures d’une page, l’écriture est parfois emprisonnée par les lignes et toujours soumise à des codes.

S‘écrire dans les contraintes de règles arbitraires, c’est se transformer aussi. En donnant une image de soi, régie par la bienséance de l’orthographe et de la grammaire, par le conformisme de la conjugaison.

Image contrôlée et reflet de notre monde intérieur, quel paradoxe cette écriture ! Entre solitude et partage, présence et absence, elle garde le silence pour crier et se montre pour rester cachée.

Rigueur et imagination sont la solution, pour faire de la torture de l’écriture, un plaisant voyage au pays des mots, sans plus de maux.

« Oh Plaisir d’Écrire ! » O.P.E, le 25/11/2017, Manon MICHAUX

Laisser un p'tit commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.